Traumatismes : combien de violences domestiques ?

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

Les violences domestiques (VD) transcendent les frontières et les civilisations, et sont responsables de plus de traumatismes sur les femmes que les accidents de la route. Au Etats-Unis, comme ailleurs, c'est un phénomène d'importance croissante mais la prévalence des VD (hors les agressions verbales, ainsi que les négligences ou abandons) au sein des traumatismes reste mal connue. C'est pour la préciser que B Joseph et coll. ont entrepris cette étude.

Les auteurs ont recueilli les données d'un registre national américain de 2007 à 2012, incluant plus de 300 centres d'urgences traumatiques. Ils ont distingué les mauvais traitements infligés aux enfants (VE), aux sujets âgés (VV) ou aux partenaires (VP), en stratifiant 3 groupes de victimes selon l'âge (< 18, 19 à 54, et > 55 ans).

Sur près de 3 millions de traumatismes, 16 575 concernaient des VD, dont 62 % de VE, 33 % de VP et 5 % de VV. Les hommes représentaient curieusement 50,7 % des victimes et, dans les milieux noirs ou hispaniques, les violences domestiques étaient plus fréquentes que les autres traumatismes, à l'inverse de ce qui était observé chez les Blancs. Les auteurs de violence étaient plus souvent des hommes apparentés.

Score de gravité maxim...