Traitement focal : 41 % des patients présentent un cancer de la prostate cliniquement significatif à 6 mois

  • Mortezavi A & al.
  • J Urol
  • 1 mai 2019

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un cancer de la prostate cliniquement significatif (CaP-cs) a été détecté chez 41 % des patients 6 mois après un traitement par ultrasons focalisés de haute intensité (High-Intensity Focused Ultrasound, HIFU).
  • L’IRM de suivi et la mesure de l’antigène prostatique spécifique (Prostate Specific Antigen, PSA) sont inefficaces. Une biopsie est nécessaire pour identifier les patients nécessitant un traitement de rattrapage précoce.

Pourquoi est-ce important ?

  • Le traitement focal a été proposé comme une alternative au traitement radical, qui est associé à des effets indésirables uro-génitaux significatifs.

Protocole de l’étude

  • 75 patients naïfs de traitement atteints d’un cancer de la prostate localisé ont fait l’objet d’une IRM multiparamétrique (mp) et d’une biopsie transpérinéale guidée par un modèle, suivies d’une ablation focale par HIFU.
  • Financement : Hôpital universitaire de Zurich.

Principaux résultats

  • 93 % des patients étaient atteints d’un cancer à risque intermédiaire.
  • 41,2 % des patients ayant fait l’objet d’une biopsie à 6 mois présentaient un CaP-cs (modèle de Gleason 4).
    • Le PSA (rapport de cotes [RC] : 1,17 ; P = 0,71) n’était pas un facteur prédictif significatif de CaP-cs.
    • La sensibilité de l’IRMmp était de 14,3 %.
  • Comparativement à l’inclusion :
    • Aucune différence n’a été observée au niveau du Score de l’indice composite élargi sur le cancer de la prostate (Expanded Prostate Cancer Index Composite, EPIC ; P = 0,28), du Score international des symptômes de la prostate (International Prostate Symptom Score, IPSS ; P = 0,06) et de l’évaluation fonctionnelle des scores du traitement du cancer de la prostate (Functional Assessment of Cancer Therapy-Prostate, FACT-P ; P = 0,16).
    • Une baisse des scores de l’Index international de la fonction érectile (International Index of Erectile Function, IIEF) à 15 items a été observée (35,0 contre 51,5 ; P 
  • 98,4 % des patients avaient utilisé 1 protection hygiénique ou moins, et 68,9 % rapportaient une érection suffisante pour la pénétration.

Limites

  • Durée de suivi courte.