Traitement du cancer du sein : JAMA publie une revue avant-gardiste

  • Waks AG & al.
  • JAMA
  • 22 janv. 2019

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le traitement est dicté par trois facteurs principaux : le sous-type tumoral du cancer du sein (à récepteurs hormonaux [Hormonal Receptor, HR] positifs, à récepteurs du facteur de croissance épidermique humain 2 [Human Epidermal Growth Factor Receptor 2, HER2] positifs et un cancer du sein triple négatif [CSTN]), le stade anatomique du cancer et les préférences des patientes.
  • Le traitement du cancer métastatique a évolué de manière spectaculaire au cours des six dernières années, avec l’arrivée de six nouveaux médicaments aux États-Unis : trois inhibiteurs de CDK4/6, deux inhibiteurs de la PARP et un anticorps conjugué ciblant HER2.

Pourquoi est-ce important ?

  • Un cancer du sein est diagnostiqué chez 12 % des femmes au cours de leur vie ; en 2017, 250 000 nouveaux cas ont été diagnostiqués aux États-Unis. 
  • Le cancer du sein précoce est associé à une survie spécifique au cancer de 85 à 99 % selon le sous-type tumoral ; le cancer du sein métastatique est associé à une SG médiane de 4 à 5 ans pour les sous-types HR+ et HER2+, et de 10 à 13 mois pour le CSTN.

Points clés

  • Dans le cas d’une maladie non métastatique, les objectifs thérapeutiques sont d’obtenir l’éradication de la tumeur et de prévenir toute récidive, à l’aide d’un traitement local (chirurgie et radiothérapie) et systémique ; dans le cas d’une maladie métastatique, ils consistent à prolonger la vie et soulager les symptômes.
  • Des tableaux détaillés synthétisent :
    • les alternatives thérapeutiques par sous-types pour la maladie non métastatique et métastatique (en première intention et ultérieurement), ainsi que les taux de réponse globale ;
    • les toxicités importantes par schéma ;
    • les résultats thérapeutiques et à long terme selon le score de risque génomique dans le cadre du cancer du sein non métastatique ; et
    • les nouveaux médicaments autorisés pour le cancer du sein métastatique selon la classe de médicament, le mécanisme d’action, les indications et les toxicités notables.