Traitement anti-VIH : moins d’infections bactériennes sévères en cas d’initiation précoce

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

L’essai START (Strategic Timing of Antiretroviral Treatment) avait déjà montré que chez les patients positifs au HIV, l’initiation précoce d’un traitement antirétroviral (TAR) (taux de CD4 500 cellules/µL) réduisait le risque de morbidité et de mortalité liés ou non au syndrome d...