The Lancet Oncology : deux cancers infantiles sur cinq ne sont pas diagnostiqués


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les toutes premières estimations mondiales concernant les cancers infantiles non diagnostiqués suggèrent que le véritable nombre de nouveaux cas de cancer pédiatrique chaque année pourrait être le double de celui actuellement enregistré.

Les estimations précédentes concernant l’incidence totale des cancers infantiles dans le monde s’étaient basées sur les données issues de registres de cancer. Ces registrent identifient cependant des cas dans des populations définies. Par ailleurs, 60 % des pays dans le monde ne disposent pas de registres nationaux de cancer. Dans les pays qui en sont dotés, certains registres ne couvrent qu’une petite partie de la population globale.

Ce dernier modèle, le modèle de microsimulation des cancers infantiles dans le monde, intègre des données issues de registres de cancer dans les pays qui en sont dotés, combinées avec des données provenant de l’Observatoire mondial de la santé de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), d’enquêtes démographiques sur la santé et d’enquêtes auprès de ménages développées par le Fonds des Nations unies pour l’enfance (United Nations International Children’s Emergency Fund, UNICEF).

Selon les résultats, qui ont été publiés dans la revue The Lancet Oncology, le modèle estime qu’en 2015, le nombre de cas de cancer infantile s’élevait à 397 000 dans le monde, contre 224 000 diagnostics enregistrés. Cela suggère que près de 44 % (173 000 cas) des cas de cancer infantile dans le monde n’avaient pas été diagnostiqués. Des variations importantes ont été constatées entre les régions, allant de 3 % en Europe occidentale (120 cas non diagnostiqués sur un total de 4 300 nouveaux cas) et en Amérique du Nord (300 cas non diagnostiqués sur 10 900 nouveaux cas) à 57 % (43 000 cas non diagnostiqués sur 76 000 nouveaux cas) en Afrique de l’Ouest.