Tensions d’approvisionnement en valsartan : quels sont les patients prioritaires ?


  • Fanny Le Brun
  • Actualités des médicaments
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Suite à la découverte d’une impureté, la N-nitrosodiméthylamine (NDMA), dans certaines spécialités à base de valsartan, un rappel des lots impactés a été mis en place au niveau mondial. D’importants reports vers les médicaments à base de valsartan non concernés par ce rappel sont observés et entraînent de fortes tensions d’approvisionnements.

Afin de garantir la prise en charge des patients pour lesquels il n’existe pas d’alternative :

  • Les initiations de traitement par valsartan doivent être évitées,
  • En cas de renouvellement, les prescriptions de valsartan doivent être réservées aux patients :
    • Souffrant d’insuffisance cardiaque et non contrôlés par candesartan ou losartan,
    • En traitement du post-infarctus du myocarde,
    • Atteints d’hypertension artérielle équilibrés, traités en polythérapie (thérapie associant du valsartan à d’autres classes comme les inhibiteurs calciques, les bétabloquants et/ou les diurétiques thiazidiques).

Pour les patients n’entrant pas dans les catégories prioritaires, il est demandé d’envisager un autre traitement au regard des recommandations de la Haute autorité de santé.

Il est important de rappeler aux patients qu’ils ne doivent en aucun cas arrêter d’eux-mêmes leur traitement (risque de poussées hypertensives, décompensations cardiaques, accidents neurologiques…).

En cas de rupture de stock de la spécialité contenant du valsartan prescrite, le pharmacien doit prendre contact avec le médecin qui décidera de la conduite à tenir et du changement de traitement.