TCT 2019—Le blinatumomab améliore la QdV post-greffe dans le cadre de la LLA


  • Tara Haelle
  • Univadis
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patients atteints d’une leucémie lymphoblastique aiguë (LLA) à précurseurs B (PB) et au chromosome de Philadelphie négatif en rechute ou réfractaire ayant pris du blinatumomab ont maintenu ou amélioré leur QdV liée à la santé (QdVLS), comparativement à ceux recevant la chimiothérapie recommandée.
  • L’effet a été particulièrement prononcé parmi les patients ayant reçu une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques (allo-GCSH).

Pourquoi est-ce important ?

  • Les patients atteints d’une LLA qui rechutent après une GCSH présentent un moins bon pronostic.
  • La précédente étude TOWER a démontré une meilleure SG et QdVLS pour les patients atteints d’une LLA PB ayant reçu du blinatumomab, comparativement à ceux recevant le traitement recommandé.

Protocole de l’étude

  • 405 patients ont été affectés de manière aléatoire pour recevoir du blinatumomab (n = 271) ou la chimiothérapie recommandée (n = 134).
  • 342 patients ont répondu à 30 questions du questionnaire sur la qualité de vie de l’Organisation européenne pour la recherche et le traitement du cancer à l’entrée dans l’étude et au moins une fois de plus durant ou après le traitement ; 114 avait déjà reçu une allo-GCSH alors que 228 n’en avait pas reçu.
  • Financement : Amgen.

Principaux résultats

  • Les symptômes et la QdV liée à l’état de santé global ainsi que les scores des échelles fonctionnelles sont pour la plupart restés stables ou se sont améliorés dans le bras blinatumomab, avec ou sans allo-GCSH, mais se sont aggravés dans le bras chimiothérapie recommandée, en particulier chez ceux ayant déjà reçu une allo-GCSH.
  • Comparativement au traitement recommandé, le blinatumomab a ralenti le délai jusqu’à la dégradation de la QdVLS cliniquement significative, en particulier chez ceux ayant déjà reçu une allo-GCSH.

TCT 2019 : les dernières actualités du congrès