Taux records de vaccination des nourrissons en 2017 – UNICEF/OMS

  • WHO/UNICEF
  • WHO/UNICEF
  • 15 juil. 2018

  • Par Priscilla Lynch
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Un total record d’environ 123 millions de nourrissons, soit 9 nourrissons sur 10, ont reçu au moins une dose du vaccin diphtérie-tétanos-coqueluche en 2017, selon de nouveaux chiffres au niveau mondial.

D’après l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), ce sont 4,6 millions de nourrissons supplémentaires qui ont été vaccinés en 2017, par rapport à 2010, en raison du rythme de la croissance démographique mondiale.

Les données pour 2017 montrent que 167 pays ont inclus une seconde dose du vaccin contre la rougeole dans le cadre de leur programme de vaccination de routine et que 162 pays utilisent actuellement des vaccins contre la rubéole. De ce fait, la couverture mondiale contre la rougeole et la rubéole a augmenté, de 35 % en 2010, à 52 % l’année dernière. 

Le vaccin contre le virus du papillome humain (VPH) a été introduit dans 79 pays, tandis que l’usage de vaccins antiméningococciques, antipaludiques, antipneumococciques et antirotavirus est également en hausse.

Toutefois, près de 20 millions de nourrissons n’ont pas bénéficié d’une vaccination complète en 2017. Parmi ces nourrissons, près de 8 millions vivent dans des zones fragiles ou touchées par des crises.

L’OMS a appelé à poursuivre les efforts pour aider les quelque cinq millions d’enfants non vaccinés qui se trouvent dans la Région d’Asie du Sud-Est de l’OMS.