Taux élevés de troponine cardiaque sans diagnostic d’IDM : ces patients sont-ils à risque ?

  • Bardají A & al.
  • Am J Med
  • 17 déc. 2018

  • de Nathalie Barrès
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

Aux urgences il est fréquent de détecter des taux de troponine cardiaque (TNc) au-dessus du 99percentile des valeurs de référence - signe de lésions myocardites - sans pour autant qu’un diagnostic d’infarctus du myocarde de type 1 puisse être porté. Les résultats de cette étude montrent sur un suivi médian de plus de 36 mois, que la mortalité et la réhospitalisation seraient similaires chez les sujets porteurs de lésions myocardiques qu’elles soient aiguës ou chroniques par rapport aux individus qui n’ont pas de lésions myocardiques. Le risque de réadmission du fait spécifiquement d’une insuffisance cardiaque serait en revanche supérieur chez les patients ayant des lésions myocardiques chroniques par rapport à ceux ayant des lésions myocardiques aiguës. Les auteurs de cette publication préconisent qu’en l’absence de recommandations cliniques, les patients ayant des taux élevés de troponine cardiaque sans IDM et sans diagnostic préalable de maladie cardiaque soient examinés et suivis avec attention aux regards de leurs lésions myocardiques aiguës ou chroniques identifiées.

Pourquoi cette étude a-t-elle été menée ?

À ce jour les causes des lésions myocardiques aiguës et chroniques ne sont pas encore parfaitement connues, et l’impact de ces processus sur le pronostic du patient est mal évalué. De fait, cette étude apporte un premier éclairage montrant l’intérêt de distinguer ces deux types de lésions et de suivre les patients porteurs de ces atteintes myocardiques.

Méthodologie

Cette étude rétrospective a inclus tous patients admis durant les années 2012 et 2013 aux urgences d’un hôpital universitaire espagnol et ayant au moins deux mesures de troponine I et sans diagnostic d’infarctus du myocarde. Les évènements cliniques ont été mesurés sur une période de suivi de 4 ans. Les lésions myocardites étaient considérées comme aiguës lorsque les taux de TNc étaient dynamiques (augmentaient et diminuaient) et chroniques lorsque les taux de TNc restaient toujours élevés.

Principaux résultats

Au total, 1.201 patients ont été inclus dans les analyses (833 avec une TNc en dessous du 99percentile, 261 avec lésions myocardiques aigües et 107 lésions myocardiques chroniques). 

Par rapport aux sujets ayant des lésions aiguës, ceux qui avaient des lésions chroniques étaient globalement plus âgés, avaient un index de comorbidité similaire, une douleur thoracique (symptôme index) moins prévalent et une concentration en TNc inférieure. L’insuffisance cardiaque, les troubles du rythme, le sepsis et l’anémie étaient plus fréquents chez les sujets avec lésions myocardiques aiguës alors que la syncope était plus souvent retrouvée chez ceux ayant des lésions chroniques.

Durant un suivi médian égal à plus de 36 mois, la mortalité et la réhospitalisation pour insuffisance cardiaque étaient significativement plus élevées chez les patients ayant des lésions myocardiques (aiguës ou chroniques), que chez ceux ne présentant pas de lésions myocardiques. La mortalité au cours du suivi était similaire quel que soit le type de lésion (hazard ratio ajusté (HRa) 1,02 [0,74-1,40], p=0,914).

En revanche, les réhospitalisations pour insuffisance cardiaque étaient clairement supérieures chez ceux qui avaient des lésions chroniques par rapport à ceux qui avaient des lésions aiguës (HRa 2,17 [1,26-3,75], p=0,005).

Principales limitations

Le délai entre l’apparition des symptômes et l’enregistrement aux urgences n’était pas indiqué. Les échantillons sanguins ont été recueillis indifféremment entre l’arrivée aux urgence et jusqu’à 6 heures plus tard. La distinction entre lésions aiguës et chroniques peut ne pas avoir été aussi précise que souhaitée.