Taux de dépistage du VPH sous-optimaux chez les femmes résidant aux États-Unis

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement
À retenir
  • Les taux de dépistage du VPH aux États-Unis ne sont pas optimaux, les réductions des taux de dépistage sont inquiétantes,et les tendances actuelles n’atteignent pas les objectifs de l’initiative Healthy People 2020.
Pourquoi est-ce important ?
  • Ces résultats suggèrent que les prestataires et les patients pourraient nécessiter d’être mieux formés sur le dépistage du VPH, et que davantage d’efforts pourraient être requis pour atteindre les populations ne faisant pas suffisamment l’objet d’un dépistage.
Conception de l’étude
  • Les pourcentages nationaux de dépistage du cancer du col de l’utérus ont été évalués à l’aide des données de l’Enquête nationale des États-Unis sur la santé de 2015 (2015 US National Health Interview Survey) ; frottis cervical dans les trois ans chez les femmes âgées de 21 à 65 ans sans hystérectomie (n = 10 596) et association de tests (n = 9 125).
  • Financement : Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention).
Principaux résultats
  • 81,1 % des femmes âgées de 21 à 65...