Syndrome myélodysplasique : une méta-analyse ne montre aucun bénéfice de survie avec l’utilisation d’AHM avant la GCSH

  • Qin Y & al.
  • Ann Hematol
  • 22 oct. 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une méta-analyse de patients atteints de syndromes myélodysplasiques (SMD) a révélé que le traitement par des agents hypométhylants (AHM) avant la greffe de cellules souches hématopoïétiques (GCSH) n’était associé à aucun bénéfice de survie significatif, par rapport aux patients naïfs d’AHM atteints d’un SMD et ayant fait l’objet d’une GCSH.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’utilisation d’un traitement par AHM avant la GCSH dans ce contexte est controversée. En effet, certains pensent que cette stratégie ne sert qu’à identifier les patients les moins éligibles pour être candidats à la GCSH.

Protocole de l’étude

  • Une étude visant à examiner l’effet du traitement par des agents hypométhylants avant la GCSH a été menée chez des patients atteints de SMD.
  • Les données proviennent de bases de données de publications médicales pour des études pertinentes jusqu’en 2018. La recherche a ciblé 635 patients pertinents atteints de SMD, issus de 6 études de cohorte. Parmi eux, 278 avaient reçu des AHM avant la GCSH.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Aucune amélioration significative n’a été obtenue en termes de survie globale (SG) avec les AHM avant la GCSH : rapport de risque [RR] : 0,81 (IC à 95 % : 0,63–1,04 ; P = 0,104).
  • Aucune amélioration significative n’a été obtenue en termes de survie sans récidive (SSR) avec les AHM avant la GCSH : RR : 0,96 (IC à 95 % : 0,72–1,26 ; P = 0,749).
  • Aucune amélioration significative n’a été obtenue en termes de mortalité sans rechute avec les AHM avant la GCSH : RR : 0,79 (IC à 95 % : 0,50–1,36 ; P = 0,452).
  • Les AHM avant la GCSH pourraient prolonger la SG, mais pas la SSR, chez les patients plus âgés.

Limites

  • Méta-analyse.