Syndrome de Lynch : les recommandations européennes pour la surveillance du CCR

  • van Leerdam ME & al.
  • Endoscopy
  • 9 oct. 2019

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La Société européenne d’endoscopie gastro-intestinale (European Society of Gastrointestinal Endoscopy, ESGE) a publié une nouvelle recommandation relative à la prise en charge endoscopique et à l’évaluation du risque de cancer colorectal (CCR) chez les patients atteints du syndrome de Lynch.

Pourquoi est-ce important ?

  • Le syndrome de Lynch est associé à un risque de CCR de 15 à 70 % avant l’âge de 70 ans.

Points clés

  • Installations/Équipements :
    • Surveillance dans des unités spécialisées qui contrôlent l’observance et les mesures de performance endoscopique.
    • Des systèmes endoscopiques de haute définition doivent être utilisés.
    • La chromoendoscopie peut être utile pendant la coloscopie, mais ses bénéfices doivent être comparés avec les coûts, la formation nécessaire et les considérations pratiques. 
  • Calendrier de surveillance :
    • Les personnes asymptomatiques atteintes du syndrome de Lynch doivent faire l’objet d’une surveillance tous les deux ans.
    • Les personnes porteuses des mutations MLH1 et MSH2 doivent commencer à faire l’objet d’une endoscopie à l’âge de 25 ans, tandis que les porteurs des mutations MSH6 et PMS2 doivent commencer à l’âge de 35 ans.
  • Risque familial :
    • Un individu doit être considéré comme présentant un risque familial de CCR si au moins 2 parents au premier degré ont présenté un CCR, ou si au moins 1 parent au premier degré a présenté un CCR avant l’âge de 50 ans.
    • Dans les familles considérées comme présentant un risque familial, une surveillance par coloscopie doit être mise en place chez les parents au premier degré de tout patient atteint d’un CCR.
    • Un intervalle de surveillance de cinq ans est recommandé après un examen de référence de haute qualité ayant donné des résultats normaux dans les familles à risque élevé.
    • Le suivi après l’excision de polypes doit être conforme aux recommandations à destination de la population générale.