Survivants d’un cancer pédiatrique : quels sont les facteurs prédictifs d’effets endocriniens tardifs ?

  • Shimazaki S & al.
  • Endocr J
  • 25 oct. 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une étude rétrospective portant sur des survivants d’un cancer pédiatrique a identifié plusieurs facteurs de risque d’effets endocriniens tardifs, notamment un déficit en hormone de croissance (DHC), une hypothyroïdie infraclinique et un hypogonadisme primaire.

Pourquoi est-ce important ?

  • Comme de plus en plus de survivants d’un cancer pédiatrique vivent plus longtemps, le problème des effets tardifs du traitement devient plus important.

Protocole de l’étude

  • Une analyse visant à évaluer les facteurs prédictifs des effets endocriniens tardifs chez 69 survivants d’un cancer pédiatrique a été réalisée.
  • Les patients avaient été traités au cours de la période 2008–2016.
  • L’âge médian au moment du diagnostic était de 4,3 ans (intervalle : 0–15,6).
  • 68 % avaient été traités pour des hémopathies malignes.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • 81,1 % des patients ont présenté des effets endocriniens tardifs.
  • Facteurs indépendamment associés au DHC à l’analyse multivariée :
    • tumeur cérébrale primitive : rapport de cotes (RC) de 15,700 (IC à 95 % : 2,970–83,100 ; P = 0,011) ;
    • traitement par cyclophosphamide à dose élevée : RC de 7,990 (IC à 95 % : 1,500–42,600 ; P = 0,015).
  • Une greffe de cellules souches hématopoïétiques (GCSH ; n = 9) et une maladie du greffon contre l’hôte chronique (MGHc ; n = 7) étaient significativement associées à une hypothyroïdie primaire et infraclinique (P 
  • Facteurs de risque indépendants d’hypogonadisme primaire à l’analyse multivariée :
    • irradiation gonadique : RC de 8,700 (IC à 95 % : 1,550–48,900 ; P = 0,014) ;
    • busulfan : RC de 29,100 (IC à 95 % : 2,360–360,000 ; P = 0,009).

Limites

  • Données rétrospectives.