Sténose aortique : comparaison entre le remplacement valvulaire précoce et l’attente vigilante


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les patients atteints d’une sténose aortique asymptomatique sévère pourraient bénéficier davantage d’une stratégie agressive de remplacement valvulaire précoce que d’une approche conservatrice d’attente et d’observation, selon une nouvelle recherche publiée dans la revue Annals of Thoracic Surgery.

L’étude a inclus 265 patients. Le remplacement valvulaire aortique (RVA) a été recommandé chez 104 patients et l’attente vigilante (AV) chez 161 patients. Les probabilités de faire l’objet de la chirurgie et de décès à compter de la date de recommandation ont été estimées à l’aide d’un modèle multi-états. Une analyse à régression de Cox a été utilisée pour déterminer les facteurs de risque de décès indépendants.

La probabilité de décès à un an après la recommandation était de 5,2 % dans le groupe de l’AV et de 4,7 % dans le groupe du RVA. L’étude a toutefois révélé que 2 ans après la recommandation, la survie dans le groupe s’étant fait recommander le RVA était de 92,5 %, contre 83,9 % dans le groupe de l’AV (P = 0,044). Faire l’objet de la chirurgie a été associé de manière indépendante à une survie plus élevée dans le groupe s’étant fait recommander le RVA (risque relatif [RR] : 0,17 ; P = 0,038) et dans le groupe de l’AV (RR : 0,39 ; P = 0,044). 

Même si l’étude a démontré l’existence d’une période « sûre » pour l’AV pendant une durée maximale d’un an, les auteurs ont affirmé que les données à deux ans suggèrent la présence d’un bénéfice lié au RVA précoce.