Stadification du CCR : l’IRM corps entier offre une précision similaire avec un coût inférieur

  • Taylor SA & al.
  • Lancet Gastroenterol Hepatol
  • 9 mai 2019

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’imagerie par résonance magnétique corps entier (IRM-CE) offre une précision similaire, avec une réduction du coût, du délai de stadification et du nombre de procédures, comparativement aux méthodes d’imagerie multimodale standards, dans le cadre de la détection du cancer colorectal (CCR) métastatique.

Pourquoi est-ce important ?

  • La majorité des études existantes comparant l’IRM-CE aux méthodes de stadification standard sont de petite taille et monocentriques, de sorte qu’elles ne permettent généralement que de la comparer à une seule modalité d’imagerie.
  • Cette étude est la première à examiner l’effet de l’IRM-CE sur le délai de stadification, la réalisation d’examens supplémentaires et le coût dans le cadre du CCR.

Protocole de l’étude

  • Un essai prospectif multicentrique a été mené auprès de patients atteints d’un CCR nouvellement diagnostiqué (Streamline C ; n = 299).
  • Financement : Institut national pour la recherche en matière de santé du Royaume-Uni (National Institute for Health Research).

Principaux résultats

  • Sensibilité pour la maladie métastatique : 67 % pour l’IRM-CE ; 63 % pour les méthodes standard (P = 0,51).
  • Erreurs de perception (métastases non rapportées et identifiées plus tard) : 3 pour l’IRM-CE ; 6 pour les méthodes standard.
  • Spécificité pour la maladie métastatique : 95 % pour l’IRM-CE ; 93 % pour les méthodes standard (P = 0,48).
  • Concordance avec la décision thérapeutique finale prise par l’équipe pluridisciplinaire : 96 % pour l’IRM-CE ; 95 % pour les méthodes standard (différence non significative).
  • L’IRM-CE a entraîné la réalisation d’un nombre moins important d’examens supplémentaires (médiane : 1 [IC à 95 % : 1–1], contre 2 [IC à 95 % : 2–2]).
  • L’IRM-CE était associée à un délai jusqu’à la stadification plus court (médiane : 8 jours contre 13 ; différence : 5 jours [IC à 95 % : 3–7]).
  • L’IRM-CE était associée à un coût moyen par patient plus faible : 216 £ (IC à 95 % : 211–221 £), contre 285 £ (IC à 95 % : 260–310 £).

Limites

  • Contexte du système de santé britannique.