Sprycel® : nouvelle AMM européenne chez l’enfant


  • Fanny Le Brun
  • Actualités des médicaments
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Jusqu’ici indiqué uniquement chez l’adulte, Sprycel® (dasatinib) a obtenu une nouvelle AMM européenne chez les patients pédiatriques atteints de LMC Ph+ (Leucémie myéloïde chronique à Chromosome Philadelphie) en phase chronique (LMC Ph+ PC) nouvellement diagnostiquée ou LMC Ph+ PC en cas de résistance ou d’intolérance à un traitement antérieur incluant l'imatinib.

Sprycel® se présente sous forme de comprimés pelliculés contenant 20, 50, 70, 100 ou 140 mg de dasatinib. Une poudre pour suspension buvable sera également disponible pour faciliter l’administration chez l’enfant. Elle se présentera en flacon de poudre contenant 990 mg de dasatinib. Après la reconstitution, chaque mL de suspension buvable contiendra 10 mg de dasatinib.

Le dasatinib inhibe l'activité de la kinase BCR-ABL, des kinases de la famille SRC, d'un certain nombre d'autres kinases oncogènes sélectives dont le c-KIT, des récepteurs de l'éphrine (EPH), et du récepteur β du PDGF. Il se lie aussi bien à la forme active qu’à la forme inactive de l'enzyme BCR-ABL.

In vitro, le dasatinib est actif sur différentes lignées cellulaires leucémiques sensibles et résistantes à l'imatinib.

In vivo sur des modèles murins, le dasatinib a empêché la progression de la LMC de la phase chronique à la phase blastique et a prolongé la survie des souris porteuses de lignées cellulaires de LMC humaines de multiples origines dont le système nerveux central.