SoFOG 2018 - Efficacité et tolérance des thérapies ciblées dans le cancer du sein chez le sujet âgé


  • Agnès Lara
  • Actualités des congrès en Oncologie
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Pourquoi est-ce important ?

Les données de la littérature concernant l’efficacité et la tolérance des thérapies ciblées chez le sujet âgé proviennent essentiellement d’études rétrospectives et parcellaires. Qu’en est-il du risque de progression de la maladie et des effets indésirables avec ces traitements ? Réponse d’une revue de la littérature parue en novembre 2017.

Les résultats d’efficacité

Cette revue a évalué l’efficacité et la tolérance d’une hormonothérapie (HT) associée à une thérapie ciblée chez des femmes atteintes d’un cancer du sein avancé ou métastatique RH+/HER2- en fonction de l’âge. Dix essais ont été recensés qui comparaient une hormonothérapie (HT) associée à un inhibiteur des cyclines (palbociclib) ou à un inhibiteur mTOR (évérolimus) à l’hormonothérapie seule. 

L’association HT+palbociclib a permis d’améliorer la survie sans progression quels que soient l’âge ou la ligne de traitement. Un bénéfice a également été observé chez les sujets de plus de 65 ans avec l’association exémestane+évérolimus.

Quid de la toxicité ?

Concernant la toxicité, les résultats de deux études pivotales ont montré plus d’interruptions de traitement sous évérolimus/exémestane chez les sujets de plus de 70 ans par rapport aux sujets plus jeunes (17% vs 6%) en lien avec l’apparition d’effets secondaires. Le profil de tolérance du sujet âgé paraissait un peu différent. Sous HT+palbociclib, les femmes plus âgées montraient plus fréquemment une toxicité hématologique (neutropénie, anémie) et des asthénies, et sous évérolimus+exémestane, davantage de toxicité générale à type d’anorexie. 

PalomAGE va évaluer la toxicité du palbociclib chez le sujet âgé

Des études menées spécifiquement chez les personnes âgées sont maintenant attendues. PalomAGE est une étude observationnelle prospective qui a prévu d’étudier la toxicité du palbociclib chez les femmes de plus de 70 ans atteintes d’un cancer du sein localement avancé ou métastatique (RH+/HER2-) dans des conditions de vie réelles. Les inclusions démarreront fin 2018 (1).