SMD : l’ajout de pracinostat n’améliore pas les résultats chez les patients n’ayant pas répondu à des AHM

  • Yalniz FF & al.
  • Br J Haematol
  • 29 août 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’ajout de pracinostat à un agent hypométhylant (AHM) n’a pas permis d’améliorer les résultats chez les patients atteints de syndromes myélodysplasiques (SMD) qui n’avaient pas répondu à un traitement antérieur par AHM en monothérapie.

Pourquoi est-ce important ?

  • Seuls 30–40 % des patients répondent aux AHM. 

Protocole de l’étude

  • Une étude de phase II a été menée afin d’évaluer l’ajout de pracinostat à un AHM, chez des patients atteints d’un SMD qui n’avaient pas répondu à un traitement antérieur par AHM en monothérapie.
  • Les patients ont été répartis dans deux groupes :
    • groupe 1 (n = 39) : les patients ayant présenté un échec primaire/secondaire sous AHM ;
    • groupe 2 (n = 6) : les patients ayant obtenu une maladie stable, mais n’ayant pas obtenu de réponse sous traitement antérieur par AHM en monothérapie.
  • Âge médian des patients : 74 ans (intervalle : 53–86).
  • Financement : MEI Pharma.

Principaux résultats

  • Sur l’ensemble des patients :
    • 2 % ont obtenu une rémission complète (RC).
    • 16 % ont obtenu une RC dans la moelle osseuse.
    • 40 % ont obtenu une maladie stable.
  • SG médiane :
    • groupe 1 : 5,7 mois (IC à 95 % : 3,2–8,8) ;
    • groupe 2 : 5,6 mois (IC à 95 % : 0,6–non disponible).
  • Les événements indésirables de grade 3 ou supérieur les plus fréquents comprenaient la thrombopénie (33 %), la neutropénie (31 %), l’anémie (29 %) et la neutropénie fébrile (27 %).
  • 27 % des patients ont arrêté le traitement à l’étude après une durée médiane de 1 mois (intervalle : 1–6).

Limites

  • La valeur des résultats est limitée par une exposition insuffisante au médicament à l’étude.