SMD : certains facteurs démographiques prédisent une survie favorable

  • Ye X & al.
  • Hematol Oncol
  • 4 août 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients atteints d’un syndrome myélodysplasique (SMD), le développement d’une leucémie myéloïde aiguë secondaire (LMAs) est associé à un moins bon pronostic.
  • La prise en compte de certains facteurs démographiques spécifiques pourrait faciliter l’évaluation des risques.

Pourquoi est-ce important ?

  • Jusqu’à la moitié des décès associés à la maladie chez les patients atteints d’un SMD sont dus à une LMAs.

Protocole de l’étude

  • Les résultats des patients atteints d’un SMD, d’après la base de données Surveillance, épidémiologie et résultats finaux (Surveillance, Epidemiology, and End Results), ont été évalués.
  • Stratification des patients : les patients de 40 ans et moins, contre les patients de plus de 40 ans.
  • Financement : Département de sciences et technologies de la province du Zhejiang ; Programme des technologies et sciences médicales et de la santé de la province du Zhejiang ; Projets de recherche en technologie publique de Yiwu, Chine ; Discipline médicale fondamentale de Yiwu.

Principaux résultats

  • 3,7 % des patients plus jeunes et 2,5 % des patients plus âgés ont développé une LMAs (P = 0,039) ; le délai médian jusqu’à la transformation était de 4,04 et 13,1 mois, respectivement (P 
  • Une réduction significative de la SG médiane et de la survie spécifique au cancer (SSC) médiane a été observée chez les patients ayant développé une LMAs dans les deux tranches d’âge (P 
  • Lors de l’analyse multivariée, les facteurs pronostiques favorables pour la SG chez les patients plus âgés atteints d’un SMD comprenaient :
    • le sexe féminin : rapport de risque corrigé (RRc) de 0,806 (IC à 95 % : 0,783–0,830 ; P 
    • l’origine ethnique noire : RRc de 0,929 (IC à 95 % : 0,881–0,979 ; P = 0,006) ;
    • le fait d’être marié(e) : RRc de 0,811 (IC à 95 % : 0,773–0,852 ; P 

Limites

  • Analyse rétrospective.