Six facteurs de risque ont été associés à la récidive du cancer du sein après un CCIS

  • Visser LL & al.
  • Cancer Epidemiol Biomarkers Prev
  • 1 mai 2019

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une méta-analyse a identifié six facteurs associés au risque ultérieur de cancer du sein invasif ipsilatéral (CSIi) chez les patientes atteintes d’un carcinome canalaire in situ (CCIS).

Pourquoi est-ce important ?

  • Ces facteurs pronostiques permettront de mieux identifier les patientes présentant un risque plus élevé de récidive invasive du cancer du sein, et d’éviter ainsi le surtraitement des maladies à faible risque.

Protocole de l’étude

  • Une méta-analyse a été réalisée à partir de 40 études incluant des patientes atteintes d’un CCIS (n = 52 à 37 692), identifiées après une recherche dans la base de données PubMed jusqu’en 2018.
  • Financement : Centre de recherche sur le cancer au Royaume-Uni (Cancer Research UK) ; Société néerlandaise de lutte contre le cancer.

Principaux résultats

  • La durée de suivi moyenne était comprise entre 3,2 et 15,8 ans.
  • Les facteurs associés au risque ultérieur de CSIi étaient les suivants :
    • une origine ethnique afro-américaine (estimation combinée [EC] : 1,43 ; IC à 95 % : 1,15–1,79) ;
    • un statut non ménopausique (EC : 1,59 ; IC à 95 % : 1,20–2,11) ;
    • une détection par palpation (EC : 1,84 ; IC à 95 % : 1,47–2,29) ;
    • des marges positives (EC : 1,63 ; IC à 95 % : 1,14–2,32) ;
    • un grade histologique élevé (mal différencié ; EC : 1,36 ; IC à 95 % : 1,04–1,77) ; et
    • une forte expression de p16 (EC : 1,51 ; IC à 95 % : 1,04–2,19).
  • Le risque de biais le plus élevé était associé à la mesure des facteurs de confusion et à des groupes d’étude mal définis.

Limites

  • Aucune méta-analyse n’a été réalisée pour les facteurs suivants : l’âge au moment du diagnostic, l’architecture du CCIS, la taille de la lésion et l’année du diagnostic du CCIS.