SIDA 2018 — Aucune infection à VIH chez les hommes utilisant une PrEP, quotidiennement ou à la demande


  • Heather Boerner
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Aucune infection à VIH n’a été observée chez les individus recevant une prophylaxie préalable à l’exposition au VIH (PrEP), y compris chez ceux utilisant une PrEP quotidiennement et chez ceux utilisant une PrEP à la demande.
  • Cela est resté vrai que les individus aient utilisé ou non des préservatifs, qu’ils aient contracté ou non une infection sexuellement transmise ou qu’ils aient utilisé ou non des drogues durant les rapports sexuels.

Pourquoi est-ce important ?

  • 1,1 million d’Américains courent un risque élevé de contracter le VIH et sont de bons candidats pour la PrEP.

Principaux résultats

  • Aucune nouvelle infection à VIH n’a été observée pour 443 années-patients de suivi des utilisateurs d’une PrEP quotidienne et 506 années-patients de suivi des utilisateurs d’une PrEP à la demande.
  • 11 participants ont contracté une hépatite virale (6 dans le groupe de prise à la demande, 5 dans le groupe de prise quotidienne).
  • Une observance de 95,8 % a été constatée chez les utilisateurs d’une PrEP quotidienne.
  • Une observance de 96,2 % a été constatée chez les utilisateurs d’une PrEP à la demande (individus prenant 1 dose 24 heures avant un rapport sexuel et 1 dose après le rapport sexuel).

Protocole de l’étude

  • Étude de cohorte prospective en ouvert PREVENIR.
  • N = 1 628 participants inclus en date du 2 juillet 2018.
  • 85 % sont des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes.
  • Financement : inconnu.

Limites

  • Étude intermédiaire
  • Étude observationnelle