SGO 2020 — Cancer de l’ovaire avancé : une augmentation concomitante du recours à la chimiothérapie néoadjuvante et de la survie est observée

  • SGO 2020
  • 29 mars 2020

  • Par Pavankumar Kamat
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Tandis que le recours à la chimiothérapie néoadjuvante (CTNA) augmente de manière constante dans le cadre du traitement du cancer de l’ovaire avancé aux États-Unis, la survie médiane augmente également.

Pourquoi est-ce important ?

  • Des données probantes antérieures ont suggéré que la CTNA n’avait pas d’effet négatif sur les résultats obtenus dans le cadre du cancer de l’ovaire avancé, et qu’elle pourrait plutôt réduire la morbidité et la mortalité postopératoires.

Protocole de l’étude

  • À partir de la base de données nationale américaine sur le cancer (National Cancer Database), les chercheurs ont identifié 72 171 femmes atteintes d’un cancer épithélial de l’ovaire de stade IIIC/IV et traitées par chimiothérapie, chirurgie, ou les deux, entre 2004 et 2016.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • De 2004 à 2006, 17,6 % des femmes ont reçu une CTNA suivie d’une chirurgie de réduction tumorale d’intervalle, et le recours à la CTNA n’a pas varié au cours de cette période (P = 0,54).
  • À partir de 2006, la fréquence de la chimiothérapie primaire a commencé à augmenter (P 
  • Après 2011, une accélération significative du recours à la chimiothérapie primaire a été observée (P = 0,01), avec une hausse de 10,3 % par an entre 2010 et 2016. 
  • En 2016, 45,1 % des patientes ont reçu une chimiothérapie initiale suivie d’une chirurgie de réduction tumorale d’intervalle. 
  • La survie médiane a augmenté, passant de 31,1 mois en 2004 à 37,8 mois en 2013.

Limites

  • Aucun lien de causalité entre le recours plus important à la CTNA et l’augmentation continue de la survie n’a pu être établi.