SFP : Rougeole : de l’importance d’une meilleure couverture vaccinale

  • Dr Dominique-Jean Bouilliez

  • JIM Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

« Il existe une recrudescence de la rougeole en France du fait d'une proportion trop importante de la population qui n'est pas immunisée », a conclu Joël Gaudelus à l'issue de sa présentation sur l'impact de la couverture vaccinale.

En France en 2012-2013, la couverture vaccinale pour 2 doses à 6 ans était de 83,2 % et de 83,9 % pour 2 doses à 15 ans en 2015. En 2016, la couverture vaccinale à 24 mois était de 90,3 % pour la première dose et de 80,1 % seulement pour la deuxième dose. A noter que la seconde dose est indispensable car, dans 5 à 10 % des cas, il n'y a pas de séroconversion vaccinale après la première dose. L'immunité post-vaccinale est par contre de très longue durée et persiste du fait d'une mémoire immunologique même chez les sujets ne présentant plus d'anticorps sériques. On peut rappeler qu'en Finlande, le virus a été éliminé, notamment parce que la couverture vaccinale a atteint 95 % !
A méditer…