SFP : Mon enfant fait souvent de la fièvre. Est-ce normal, docteur ?

  • Dr Dominique-Jean Bouilliez

  • JIM Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L'enfant trop souvent fébrile est un motif très fréquent de consultation et d'inquiétude pour les parents. La difficulté pour le pédiatre est de faire la part entre les pathologies banales et peu spécifiques et les pathologies rares. Eric Jeziorski (Montpellier) propose dans ce cadre une conduite à tenir qui passe d'abord par l'interrogatoire à la recherche de signes d'alerte de déficit immunitaire. On demandera à cet effet aux parents de décrire les différents épisodes de fièvre, leur fréquence, leur durée et leur évolution, les symptômes associés, les diagnostics évoqués et traitements entrepris ainsi que leur efficacité. Les courbes de croissance staturo-pondérale et un examen clinique exhaustif complèteront l'anamnèse et la recherche de facteur(s) de risque.
Des signes d'alerte spécifiques





Periodic Fever, Aphtous Stomatitis, Pharyngitis and Cervical Adenitis


mal

En cas de fièvre récurrente/récidivante



Au total, a rappelé Eric Jeziorski, l'interrogatoire et la courbe de croissance sont les deux outils qui permettent d'orienter vers une pathologie qui nécessite des explorations orientées. Dans les autres cas, la clinique et l'interrogatoire mèneront au diagnostic.