SFE 2016 : Dosages hormonaux : éviter les pièges

  • Dr Caroline Pichard

  • JIM Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les dosages radio immunologiques font appel à une interaction AC-AG, l'AC est en général fixé sur une paroi mis en contact avec le sérum du patient, puis avec l'AG radio marqué. Sa concentration est corrélée avec la quantité d'AC dans le sérum du patient.

Outre l'évaluation régulière de la reproductibilité et de la qualité des dosages, les limites de ces méthodes sont en rapport avec le manque de spécificité de la relation AG-AC (ex dosage croisé HCG et LH), l'existence d'AC antihormone (insuline, PRL [big big] avec résultats surévalués), l'existence d'AC hétérophiles le plus souvent de souris (HAMA). Un dialogue clinico- biologique permet généralement de révéler ces interférences et de choisir une méthode alternative de dosage (précipitation par PEG, chromatographie).