SFD : OPHDIAT : une photo francilienne de l’évolution de la rétinopathie diabétique

  • Dr Dominique-Jean Bouilliez

  • JIM Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le réseau OPHDIAT, créé en 2004, est un réseau de télémédecine déployé en Ile de France pour le dépistage de la rétinopathie diabétique et auquel collaborent 46 centres de dépistage qui ont réalisé plus de 160 000 examens de dépistage par photographies du fond d'œil depuis 2004. Un total de 25 745 diabétiques de type 1 et 2 ont eu au moins 2 examens de dépistage entre 2004 et 2017. Pour les diabétiques de type 1 et 2, l'incidence annuelle d'apparition d'une rétinopathie diabétique était de 11,98 % (10,62 à 13,36) et 9,24 % (8,55 à 9,88), respectivement la première année. L'incidence cumulée à 10 ans était de 58,56 % (55,97 à 61,11) et 45,96 % (44,26 à 47,67), respectivement. Et, la progression cumulée à 10 ans de 46,99 % (41,55 à 52,51) et 41,93 % (37,41 à 46 ,58), respectivement.

Les facteurs de risque associés à l'incidence et à la progression de la rétinopathie diabétique chez les types 1 et 2 étaient la durée du diabète et le contrôle glycémique. Le sexe masculin et l'insulinothérapie étaient des facteurs de risque chez les diabétiques de type 2. Ces données devraient permettre selon les auteurs d'ajuster les stratégies de dépistage de la rétinopathie diabétique. En effet, par exemple, 85 % des diabétiques de type 2 sans rétinopathie initiale et ayant une hémoglobine glyquée inférieure à 7,5 % n'avaient pas de rétinopathie après 10 ans de suivi.