SFD 2019 - Intérêt du liraglutide chez les sujets traités par insuline


  • Nathalie Barrès
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

Chez des sujets DT2 traités par insuline, l’ajout du liraglutide améliore le contrôle glycémique, permet une diminution de poids et du risque d’hypoglycémie par rapport aux sujets ne bénéficiant pas de liraglutide.

Pourquoi cette étude a-t-elle été menée ?

Il existe peu de données dans la littérature sur la complémentarité de l’association des antagonistes des récepteurs du GLP-1 (AR GLP-1) et de l’insuline. LEADER est une étude de très large envergure menée chez des sujets DT2 à haut risque CV ayant reçu du liraglutide ou un placebo en association d’un traitement standard. D’où l’intérêt de ces analyses post-hoc permettant d’évaluer cette association sur un suivi moyen de 3,8 ans chez ce profil de patient.

Méthodologie 

Analyses post-hoc de l’étude LEADER comparant l’efficacité sur le contrôle glycémique, le poids, la PAS et les lipides, du liraglutide (versus placebo) chez des patients traités ou non par insuline.

Principaux résultats

Sur l’ensemble des patients évalués, 34% étaient sous insuline basale, 11% sous un autre type d’insuline et 55% n’étaient pas sous insuline. 

Au cours des 3,8 ans de suivi, une initiation de traitement par insuline a été réalisée chez 43% des sujets du bras placebo et seulement 29% de ceux sous liraglutide.

  • Par rapport aux sujets sous placebo, ceux sous insuline basale et liraglutide ont eu une réduction de l’HbA1c de 0,48% (différence estimée entre les traitements (DET)), significativement moins d’hypoglycémies (RR 0,42), un amaigrissement (DET -2,5 kg) et une diminution non significative de la PAS et des LDL-cholestérol.
  • La réduction du risque cardiovasculaire était tout à fait comparable entre le sous-groupe insuline plus liraglutide et la population totale (HR estimé 0,84).