SFAR 2015 : Attention à l'hypotension artérielle et à l'élévation des ALAT après chirurgie cardiothoracique

  • Véronique Canac

  • JIM Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

La survenue d'une ischémie digestive (ID) après chirurgie cardiothoracique est un évènement rare mais grave. Des auteurs ont tenté d'en identifier les facteurs de risques. Sur 5 575 patients admis entre 2008 et 2015 au CH Marie Lannelongue (Le Plessis Robinson), le diagnostic d'ID a été confirmé par chirurgie et/ou endoscopie digestive dans 46 cas suspects et infirmé dans 14 cas (groupe témoin). La présence d'une ID augmentait la mortalité, mais de manière non significative sur ce faible échantillon (56 % vs 43 % ; p = 0,37). L'analyse multivariée a identifié deux facteurs de risque indépendants : l'hypotension artérielle (PAM