Semaine du rein 2019 — La diminution de la fonction rénale constitue un facteur de risque indépendant d’ACFA


  • Marielle Fares, Pharm.D.
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un débit de filtration glomérulaire (DFG) plus faible a été associé de manière indépendante à une charge plus élevée d’arythmie complète par fibrillation auriculaire (ACFA) chez des adultes atteints d’ACFA mesurée par surveillance ambulatoire continue par ECG pendant 14 jours.
  • Une diminution de la fonction rénale peut augmenter le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) en induisant une incidence et une charge plus élevées d’ACFA.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’ACFA est le principal facteur de risque d’AVC ischémique ; une charge élevée d’ACFA (c.-à-d., la durée de l’ACFA) augmente de manière indépendante le risque d’AVC.
  • La diminution de la fonction rénale est associée à un risque plus élevé d’ACFA, mais on ignore comment elle influence la charge d’ACFA.

Protocole de l’étude

  • L’étude KP RHYTHM a inclus des adultes ayant fait l’objet d’une surveillance ambulatoire continue par ECG pendant 14 jours entre 2011 et 2016.
  • Les patients de l’étude avaient eu leur DFG estimé par l’équation CKD-EPI l’année précédant la surveillance, n’avaient pas reçu de thérapie de remplacement rénal et avaient eu une ACFA détectée durant la période de surveillance.
  • Les caractéristiques spécifiques aux patients et les facteurs de risque d’AVC ont été obtenus à partir de leurs dossiers de santé électroniques.
  • Les chercheurs ont analysé l’association multivariée d’une diminution du DFG estimé (DFGe) de 10 ml/minute/1,73 m2 avec la charge d’ACFA.

Principaux résultats

  • Au total, 1 069 adultes qui avaient eu une ACFA détectée pendant la surveillance ambulatoire ont été inclus. 
  • La charge d’ACFA médiane était de 4 % (intervalle interquartile : 1–13 %).
  • Après un ajustement pour prendre en compte les comorbidités (insuffisance cardiaque, hypertension, diabète sucré, antécédent d’AVC, protéinurie) et les données démographiques, chaque diminution du DFGe de 10 ml/minute/1,73 m2 a été associée de manière indépendante à une charge 10 % plus élevée d’ACFA (IC à 95 % : 1,1–19 %).

Limites

  • Période de surveillance à court terme de 14 jours.