Selon les projections, le nombre de décès dus au cancer devrait continuer à baisser dans l’UE en 2019

  • Malvezzi M & al.
  • Ann Oncol
  • 19 mars 2019

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Après une standardisation en fonction de l’âge, les projections pour 2019 indiquent une baisse du nombre de décès dus au cancer dans l’Union européenne (UE) de près de 6 % chez les hommes et 4 % chez les femmes depuis 2014, principalement grâce à la baisse des décès dus au cancer du poumon chez les hommes et des décès dus au cancer du sein chez les femmes.
  • Depuis 1989, 5 290 000 décès dus au cancer ont été évités, dont 440 000 décès dus au cancer du sein.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les efforts relatifs à la prévention et au traitement du cancer sont responsables de cette baisse, mais le sevrage tabagique demeure une priorité, car il est prévu que le cancer du poumon soit responsable d’environ 20 % des décès dus au cancer en 2019.

Protocole de l’étude

  • Une étude de modélisation a été menée à partir des certificats de décès dû au cancer et des données de population des bases de données de l’OMS et Eurostat pour la période 1970–2014.
  • Les estimations pour 2019 ont été obtenues en réalisant une régression linéaire.
  • Le nombre de décès dus au cancer évités s’appuie sur les taux les plus élevés pour chaque tranche d’âge en 1988.
  • Financement : Association italienne pour la recherche sur le cancer.

Principaux résultats

  • Selon les estimations, 1 410 000 décès dus au cancer devraient survenir dans l’UE en 2019. Bien que cela représente une augmentation absolue de 4,8 % depuis 2014, une standardisation en fonction de l’âge révèle que le taux de mortalité devrait baisser de près de 6 % chez les hommes et 4 % chez les femmes.
  • Cette baisse est due à une réduction de 9,2 % des décès dus au cancer du poumon chez les hommes et de 8,7 % des décès dus au cancer du sein chez les femmes.
  • Depuis 1989, 5 290 000 décès dus au cancer ont été évités, dont 440 000 décès dus au cancer du sein.
  • Le cancer du pancréas est le seul cancer pour lequel le nombre de décès augmente progressivement depuis 1970.

Limites

  • Les décès pour 2019 sont des projections.