Sarcopénie chez les sujets atteints de polyarthrite rhumatoïde

  • Li TH & al.
  • Semin Arthritis Rheum
  • 17 déc. 2020

  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

Face à des données contradictoires, une revue de la littérature et méta-analyse apporte un peu de recul sur la prévalence de la sarcopénie chez les sujets souffrant de polyarthrite rhumatoïde (PR), ainsi que sur les facteurs de risque associés.  Les résultats indiquent que presque un tiers des sujets PR pourraient être atteints de sarcopénie. Et plus que l’âge et les modalités diagnostiques de la sarcopénie, c’est la durée de la maladie qui favoriserait principalement sa survenue. Le DAS28 et l’indice fonctionnel HAQ seraient des facteurs prédictifs intéressants de sarcopénie. Ces résultats pourraient engager de nouvelles études pour mieux qualifier ces facteurs de risque.

Pourquoi ces résultats sont importants ?

La sarcopénie est une comorbidité fréquente des maladies chroniques et du vieillissement. Elle est associée à une dégradation des performances physiques et fonctionnelles altérant de fait la qualité de vie des patients concernés. Il est admis aujourd’hui que l’inflammation systémique induite par l’IL-1 et le TNF-alpha contribuent à son développement. 

Principaux résultats

Au total, 17 études ont été retenues pour les analyses (n=3.140, âge moyen entre 40 et 75 ans). La sarcopénie était diagnostiquée par analyseur d’impédance bioélectrique (9 études) et DEXA (8 études). 

Cette étude montre que 31% des sujets souffrant de PR seraient atteints de sarcopénie.

Plusieurs facteurs de risque significatifs ont pu être identifiés, notamment la limitation fonctionnelle qualifiée par un stade III/IV de Steinbrocker (odds ratio 2,6, I2=0, p2=0, p2=0, p

La prévalence poolée de la sarcopénie serait un peu plus importante chez les hommes (34,2%) que chez les femmes (33,1%) souffrant de PR. Le focus sur les origines géographiques montre que la prévalence de la sarcopénie serait de 33,4% dans les pays asiatiques (sur la base de 10 études), 23,6% dans les pays européens et américains (6 études) et 39,8% en Afrique (1 seule étude).

Une méta-régression menée en tenant compte de la durée de la PR a mis en évidence que le DAS28 et l’indice fonctionnel HAQ permettraient de prédire le risque de sarcopénie chez les patients souffrant de PR.

Limitations

Hétérogénéité des données.