SABCS 2019 — Le tucatinib permet d’obtenir un bénéfice de SSP dans le cadre du cancer du sein HER2+ avec métastases cérébrales


  • Ben Gallarda
  • Univadis
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’ajout de tucatinib au trastuzumab et à la capécitabine chez des patientes lourdement traitées atteintes d’un cancer du sein métastatique à récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain (Human Epidermal Growth Factor Receptor 2, HER2) positif a réduit le risque de progression de la maladie et de décès.
  • La SG était prolongée de 4,5 mois avec le tucatinib, comparativement au placebo, dans l’essai de phase II HER2CLIMB.

Pourquoi est-ce important ?

  • 47 % des patientes incluses dans cet essai présentaient des métastases cérébrales, et il s’agit d’une population qui était historiquement exclue des essais cliniques.
  • Les auteurs ont souligné que la réduction du risque de progression de la maladie et de mortalité était cliniquement significative.

Principaux résultats

  • Date limite de recueil des données : 4 septembre 2019, avec une durée de suivi médiane de 14 mois.
  • SSP à 1 an (IC à 95 %) :
    • 33,1 % (26,6–39,7 %) avec le tucatinib, contre 12,3 % (6,0–20,9 %) avec le placebo.
    • Durée médiane de la SSP : 7,8 mois (7,5–9,6) avec le tucatinib, contre 5,6 mois (4,2–7,1) avec le placebo.
  • Le risque de progression de la maladie/décès a diminué de 46 % avec le tucatinib, comparativement au placebo :
    • rapport de risque (RR) de 0,54 (0,42–0,71 ; P 
  • SG à 2 ans :
    • 44,9 % (36,6–52,8 %) avec le tucatinib, contre 26,6 % (15,7–38,7 %) avec le placebo ; RR de 0,66 (P = 0,005).
    • Durée médiane de la SG : 21,9 mois (18,3–31,0) avec le tucatinib, contre 17,4 mois (13,6–19,9) avec le placebo.
  • Le taux de SSP à 1 an était significativement plus élevé avec le tucatinib chez les patientes présentant des métastases cérébrales (24,9 % contre 0 % ; RR : 0,48 [P 
  • Durée médiane : 7,6 mois (6,2–9,5) avec le tucatinib, contre 5,4 mois (4,1–5,7) avec le placebo.
  • Événements indésirables (EI) fréquents : symptômes gastro-intestinaux, fatigue, syndrome d’érythrodysesthésie palmoplantaire.
    • Les EI de grade supérieur ou égal à 3 étaient plus fréquents avec le tucatinib.
    • Arrêts du traitement liés à des EI : 5,7 % avec le tucatinib, contre 3,0 % avec le placebo.
  • Protocole de l’étude

    • Un essai contrôlé, randomisé, multinational (155 centres, 15 pays) et mené en double aveugle a comparé un traitement combiné contenant du tucatinib (n = 410) à un traitement combiné contenant un placebo (n = 202).
    • Les participantes étaient atteintes d’un cancer du sein HER2+ localement avancé/métastatique préalablement traité, avec ou sans métastases cérébrales progressives.
    • Financement : Seattle Genetics.

    Limites

    • Les résultats sont spécifiques à une population clinique présentant une maladie de stade tardif.

    Remarque