SABCS 2019 — L’ajout de capécitabine est efficace dans le cadre du CSTN précoce


  • Ben Gallarda
  • Univadis
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Il a été démontré que la capécitabine, qui est largement utilisée, permet d’améliorer la survie sans maladie (SSM) lorsqu’elle est ajoutée à une chimiothérapie (néo)adjuvante standard dans le cadre du cancer du sein triple négatif (CSTN) précoce.
  • Ces résultats sont issus d’une méta-analyse de 12 essais ayant inclus plus de 15 000 patientes, dont près de 4 000 étaient atteintes d’un CSTN.

Pourquoi est-ce important ?

  • Le manque de cibles médicamenteuses dans le CSTN limite les options thérapeutiques ; le fait que la maladie soit agressive et que les résultats soient moins favorables pousse la recherche de traitements efficaces.
  • Les données probantes issues de cette étude appuient certaines des recommandations thérapeutiques actuelles.
  • La capécitabine a été étudiée dans de nombreux essais portant sur le cancer du sein précoce, mais il s’agit de la première méta-analyse concernant son efficacité à se baser sur les données individuelles des patientes.

Principaux résultats

  • Ajout de capécitabine à une chimiothérapie (néo)adjuvante standard dans le cadre du CSTN précoce (7 études, n = 2 953) :
    • Amélioration de 18 % de la SSM (rapport de risque [RR] : 0,82 ; IC à 95 % : 0,71–0,94 ; P = 0,004).
    • Amélioration de 22 % de la SG (RR : 0,78 ; IC à 95 % : 0,66–0,92 ; P = 0,004).
  • Aucun bénéfice n’a été observé avec l’utilisation de capécitabine plutôt que d’une chimiothérapie standard (5 études, n = 901).

Protocole de l’étude

  • Il s’agit d’une méta-analyse de données individuelles de patientes issues de 12 essais contrôlés randomisés (n = 15 457 ; CSTN : n = 3 854).
  • Critère d’évaluation principal : effet de la capécitabine sur la SSM ; critère d’évaluation secondaire : effet de la capécitabine sur la SG.
  • Sous-ensembles : capécitabine et chimiothérapie standard (7 études, n = 9 421) ; capécitabine au lieu d’une autre chimiothérapie (5 études, n = 6 032).

Limites

  • Les résultats ont été présentés lors d’une conférence, sans examen par des pairs.

Commentaire d’expert

  • Harold Burstein, de l’Institut de cancérologie Dana-Farber (Dana-Farber Cancer Institute) à Boston, a réagi sur Twitter : « RÉSULTATS MAJEURS… Nous avons sous-estimé cette approche, car les essais ouverts à tous ont rarement montré un bénéfice. Grande nouvelle pour le #TNBC #SABCS19 ».