Rupture de stock des vaccins contre la fièvre jaune : vos patients doivent-ils annuler leur voyage ?


  • Fanny Le Brun
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

A retenir :

  • La vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire pour voyager dans certaines zones
  • Le vaccin antiamaril est actuellement en rupture de stock jusqu’en mars
  • Face à cette situation, des unités de vaccin antiamaril initialement destinées à l’export sont mises à la disposition de la France de façon transitoire et exceptionnelle

 

La vaccination contre la fièvre jaune est indispensable, voire obligatoire, pour voyager dans certaines zones endémiques (régions intertropicales d’Afrique et  d’Amérique du Sud) ou épidémiques. Cependant, le vaccin vivant atténué contre la fièvre jaune disponible en France est en rupture de stock depuis le 24 janvier 2019 et la remise à disposition normale n’est pas prévue avant mars.

 

Que dire à vos patients ayant un voyage prévu dans une zone à risque ?

Vos patients peuvent se rendre normalement dans les centres de vaccination habilités à effectuer la vaccination antiamarile car pour pallier cette rupture de stock, des unités de vaccin contre la fièvre jaune initialement destinées à l’export sont mises à la disposition de la France de façon transitoire et exceptionnelle.

 

La tolérance de ces vaccins destinés à l’export est-elle la même ?

Ces doses correspondent à la même spécialité et ne différent de celles habituellement distribuées en France que par l'étui et la notice rédigés en anglais/espagnol/français ainsi que par le conditionnement en boîte de 1.