Rôle du microbiote dans l’athérosclérose

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

Le microbiote intestinal est de plus en plus considéré comme un facteur environnemental contribuant à l’obésité, au diabète et aux maladies cardiovasculaires. Des études ont montré que des souris sans germes génétiquement modifiées n’avaient pas tendance à développer l’obésité induite par l’alimentation, l’intolérance au glucose et la résistance à l’insuline. Cependant, la colonisation de ces souris avec un microbiote normal a augmenté la quantité de graisse corporelle d’environ 50 % et a réduit la sensibilité à l’insuline. De plus, une analyse métagénomique en aveugle du microbiome intestinal chez les souris obèses a permis l’identification d’un enrichissement des gènes associés au métabolisme des glucides et des lipides, impliquant ainsi ces microbiotes « obésogènes » dans la transmission des maladies métaboliques. Dans les études chez l’animal et chez l’homme, l’obésité a été associée à une composition différente du microbiote intestinal.

Des études récentes ont également permis l’identification d’un ADN microbien ayant pour o...