Risques liés à deux grossesses successives : une question d’âge maternel ou de délai inter-grossesses ?

  • Schummers L & al.
  • JAMA Intern Med
  • 29 oct. 2018

  • Par Nathalie Barrès
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

Cette étude publiée dans la revue JAMA, a été menée en Colombie Britannique (Canada) sur une cohorte de très large envergure (148.000 femmes enceintes). Les résultats montrent que, par rapport à un intervalle d’un an et demi, un intervalle plus court entre deux grossesses augmenterait les risques maternels de morbi-mortalité chez les plus de 35 ans, mais pas chez les femmes de 20-34 ans.

Les risques fœtaux et infantiles, ainsi que le risque d’accouchement prématuré seraient augmentés quel que soit l’âge de la mère, et de manière encore plus prononcée chez les femmes de 20-34 ans versus celles de 35 ans et plus. En revanche, les risques de faible poids à la naissance par rapport à l’âge gestationnel et d’accouchement prématuré sur indication étaient similaires quel que soit l’âge maternel.

Ainsi, un intervalle inter-grossesses court (≤ 1 an) serait globalement plus à risque. Celui-ci serait plus important pour le fœtus et l’enfant chez les 20-34 ans et plus prononcé pour la mère chez les femmes de 35 ans et plus.

Pourquoi cette étude est intéressante ?

Certaines recommandations préconisent un intervalle inter-grossesses de 18 à 24 mois sur la base d’études ayant montré un risque d’événements délétères (incluant notamment l’accouchement prématuré, un faible poids pour l’âge gestationnel à la naissance, la mortalité infantile) pour des intervalles inférieurs à 18 mois. En revanche, aucune donnée n’était disponible sur les risques associés à un intervalle court en fonction de l’âge maternel. D’où l’intérêt de cette étude.

Méthodologie

Cette étude de cohorte populationnelle a été menée au Canada. Les femmes ayant eu 2 grossesses entre 2004 et 2014 ont été suivies. Les risques maternels de morbidité sévère (besoin de ventilation mécanique, transfusion sanguine >3U, admission en unité de soins intensifs, insuffisance organique, décès) ont été mesurés. Le faible poids pour l’âge gestationnel (inférieur au 10percentile), un critère composite fœtal et infantile (enfant mort-né, décès à la naissance, e percentile de poids pour l’âge gestationnel et le sexe, naissance

Principaux résultats

Les analyses ont porté sur 148.544 femmes enceintes. 83,4% d’entre elles avaient 20 à 34 ans, 4,8% avaient moins de 20 ans et 11,8% 35 ans ou plus. 

Chez les femmes de 35 ans et plus, les risques maternels de morbi-mortalité étaient d’autant plus élevés que l’intervalle inter-grossesses était court. Ainsi, par rapport à un intervalle inter-grossesses de 18 mois, le risque était 3,5 fois plus élevé pour un intervalle inter-grossesses de 3 mois, 2,39 fois plus élevé pour 6 mois, 1,65 fois pour 9 mois et 1,21 fois pour 12 mois. 

En revanche, ce même risque n’était pas augmenté chez les femmes de 20 à 34 ans quel que soit l’intervalle inter-grossesses (3, 6, 9 ou 12 mois) par rapport à un intervalle de 18 mois.

Quant aux risques d’évènements délétères pour le fœtus ou l’enfant, ceux-ci étaient augmentés pour toutes les tranches d’âge, mais de manière plus prononcée chez les 20-34 ans versus les ≥35 ans : respectivement +64% et +25% pour un intervalle de 3 mois, +42% et +15% pour 6 mois, +23% et +7% pour 9 mois et +9% et +1% (NS) pour 12 mois.

Par rapport à un intervalle inter-grossesses de 18 mois, un intervalle entre deux grossesses de 3, 6, 9 et 12 mois augmentait le risque respectif de naissance prématurée spontanée de 98%, 65%, 38% et 17% chez les 20-34 ans et 54%, 40%, 26% et 15% chez les ≥35 ans.

Le risque de donner naissance à un enfant de faible poids par rapport à son âge gestationnel, et le risque d’accouchement prématuré (sur indication) n’étaient pas significativement augmentés quel que soit l’âge de la mère et l’intervalle inter-grossesses.