Risque accru de décès pour les patients sortant de l’hôpital durant la période de Noël


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les patients sortant de l’hôpital durant la période de Noël pourraient avoir un risque accru de décès et de réhospitalisation dans les 30 jours. C’est ce que révèle une étude publiée dans le numéro de Noël de la revue BMJ.

Des chercheurs au Canada ont analysé 217 305 cas d’adultes et d’enfants étant sortis de l’hôpital durant la période des fêtes de deux semaines en décembre, entre 2002 et 2016. Ces cas ont été comparés à 453 641 cas de patients étant sortis de l’hôpital durant des périodes de contrôle correspondant à la fin du mois de novembre et à janvier.

L’étude a découvert que les patients étant sortis durant la période de Noël avaient un risque plus élevé de décès et de réhospitalisation dans les 7, 14 et 30 jours suivants, le risque le plus élevé étant constaté au cours de la première semaine (16 %). Pour 100 000 patients, le fait de sortir de l’hôpital durant les fêtes a été associé à 26 décès supplémentaires, 188 réhospitalisations en excédent, 483 visites au service des urgences supplémentaires et 2 999 suivis en moins.

Fait intéressant, les patients ayant un risque initial plus élevé avaient un risque de réhospitalisation et de décès lié aux fêtes inférieur à ceux ayant un risque initial plus faible. Les auteurs suggèrent que ce phénomène pourrait être dû aux cliniciens donnant la priorité aux patients à risque plus élevé dans un contexte de ressources limitées.

Selon les auteurs, les résultats soulignent la nécessité pour les médecins de prêter attention à la planification des sorties et à la coordination des soins durant la période des fêtes.