Retour d’expérience du CHRU de Tours sur le cancer du sein en fonction de l’âge

  • Eur J Obstet Gynecol Reprod Biol

  • Par Nathalie Barrès
  • Actualités médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

Un peu plus de 56.000 nouveaux cas de cancer du sein ont été diagnostiqués en 2018 en France. L'incidence de ce cancer augmente avec l’âge. Or, aujourd’hui, à 65 ans, une femme a encore environ 20 ans d’espérance de vie. Et, les femmes de 80 ans et plus correspondent à une proportion importante de femmes concernées par ce cancer. Cependant, les données disponibles dans la littérature pour mieux comprendre les caractéristiques et pronostic de ce cancer chez elles sont peu nombreuses. Les sujets âgés, sont souvent écartés des essais cliniques, ce qui limite d’autant plus l’évaluation des traitements sur cette population. Des chercheurs et cliniciens du centre hospitalo-universitaire de Tours ont mené une étude rétrospective afin d’évaluer l’influence de l’âge (

Ces constats sont importants et invitent à réfléchir sur la prise en charge spécifique de ces patientes.

Protocole de l’étude

Cette étude rétrospective a utilisé des données de femmes traitées pour cancer du sein au CHRU de Tours entre janvier 2007 et décembre 2013.

Principaux résultats

Au cours des 6 années de l’étude, 2.083 femmes atteintes de cancer du sein invasif ont été incluses. Parmi elles, 7,7% avaient 80 ans et plus. Par rapport aux plus jeunes, ces femmes présentaient un cancer du sein significativement plus souvent inflammatoire (12,12% vs 6,18%), plus souvent de type ER+/PR- (21,9% vs12,9%), mais moins souvent in situ (40,6% vs 57,8%). La prise en charge serait plus souvent plus radicale chez les plus âgées que chez les plus jeunes (45,6% vs 35,7%). Enfin, des métastases seraient retrouvées deux fois plus fréquemment chez les femmes les plus âgées. Globalement, la survie à 5 ans des femmes de 80 ans et plus atteintes de cancer du sein serait de 82,1% versus 93,6% pour les moins de 80 ans. La survie globale serait significativement plus courte chez les plus âgées, en revanche, la survie globale sans récidive ne serait pas significativement différente selon l’âge.