Retour à l’école après COVID-19 : devez-vous rédiger un certificat médical ?


  • Fanny Le Brun
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Face à une importante demande de certificats médicaux de non contre-indication au retour à l’école en cas de symptômes évocateurs d’une infection par le SARS-CoV-2, le Conseil national de l’Ordre rappelle que les médecins ne sont pas tenus d’établir ce type de certificat.

Le Ministère de l’Education nationale précise que le retour d’un enfant peut se faire après avis médical ou après un test négatif ou, à défaut, en respectant un délai de 7 jours (si disparition des symptômes). Un avis médical est donné oralement aux parents en fin de consultation et ne consiste pas à rédiger un certificat. Le Ministère ne demande donc pas aux parents de présenter un certificat médical de non contre-indication pour le retour à l’école et « une telle demande des établissements ne repose sur aucune obligation législative ou réglementaire ». En revanche, si le retour à l’école se fait avant 7 jours en l’absence de test négatif, il est demandé aux parents d’attester par écrit avoir consulté un médecin et qu'un test n'a pas été prescrit.

Pour plus d’informations, le Ministère de l’Education nationale propose sur son site internet une fiche : « que faire si un élève est susceptible d’avoir la covid-19 ? ».