Résultats de la première étude estimant le délai de guérison statistique en France pour 22 cancers

  • Cancer Epidemiol

  • Par Nathalie Barrès
  • Actualités médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

La guérison clinique d’un cancer est difficile à évaluer. En revanche, il est possible de calculer ce que les auteurs de cet article publié dans Cancer Epidemiology nomment la proportion de guérison statistique (atteinte par 95% des sujets). Le délai de guérison statistique et la proportion de patients associés sont des indicateurs importants pour les médecins, les patients et les décideurs publics. Ainsi, ce sont 22 cancers solides qui ont été analysés par cette équipe française. Les analyses montrent que la guérison statistique est globalement atteinte en moins de 5 ans pour les cancers de la thyroïde, des testicules et les mélanomes. Pour tous les cancers digestifs et gynécologiques, celle-ci est atteinte entre 5 à 10 ans et pour le cancers du tractus urinaire (rein et vessie), du sein et de la prostate la guérison statistique survient majoritairement au-delà de 10 ans.

Protocole de l’étude

Cette étude est basée sur les données concernant tous les individus de 15 à 74 ans ayant reçu un diagnostic de cancer solide entre le 1erjanvier 1995 et le 31 décembre 2009 inclus dans le réseau national français des registres du cancer.

 

Principaux résultats

Sur les 335.358 cancers solides (22 types chez l’homme et 21 chez la femme) inclus dans ces registres, les plus fréquents étaient les cancers du sein pour la femme (49%), de la prostate pour l’homme (28%), puis le cancer du poumon (16% chez l’homme et 5% chez la femme) et du côlon et rectum (15% chez l’homme et 13% chez la femme).

Les cancers pour lesquels la guérison statistique est atteinte en moins de 5 ans :

  • Cancer de la thyroïde : la guérison statistique était considérée comme atteinte juste après le diagnostic (et donc la mise en route du traitement) pour 95% des hommes et des femmes âgés de 15 à 44 ans, ainsi que pour les femmes de moins de 65 ans. Elle était atteinte en presque 10 ans pour 63% des hommes et 83% des femmes de 65-74 ans.
  • Cancer des testicules : la guérison statistique était également atteinte dès le diagnostic pour plus de 95% des hommes de moins de 55 ans, en près de 3 ans pour 80% des 55 à 64 ans, et un peu plus d’un an pour 90% des hommes âgés entre 65 et 74 ans.
  • Mélanome : la guérison statistique était atteinte dans les 5 ans pour environ 85% des hommes et 90% des femmes de moins de 54 ans, puis augmentait ensuite.

Une guérison en 5 à 10 ans pour les cancers digestifs et gynécologiques :

  • Parmi tous les cancers digestifs, le cancer colorectal est celui pour lequel la proportion de sujets qui atteint la guérison statistique est la plus importante : 58% chez l’homme et 62% chez la femme de moins de 45 ans. Cette proportion diminue avec l’âge pour atteindre 47% chez l’homme et 53% chez la femme de 65 à 74 ans,et le délai avant guérison augmente avec l’âge pour les deux sexes en restant inférieur à 11 ans cependant.
  • Des cancers digestifs, le cancer du pancréas est celui qui présente la plus faible proportion de patients atteignant la guérison statistique : 10% des hommes et 16% des femmes à 8 ans pour les moins de 45 ans. Une proportion qui diminue encore avec l’âge. 
  • Pour le cancer gastrique, la proportion atteint 30% des hommes et des femmes de moins de 45 ans entre 9-10 ans et diminue avec l’âge, et ce plus rapidement chez l’homme.
  • Pour les cancers gynécologiques, environ 80% des patientes ayant un cancer du corps utérin ou du col utérin atteignent la guérison statistique en 6-7 ans avant 45 ans, contre 63% pour le corps utérin et 46% pour le col utérin en 10-11 ans pour les 65-74 ans.

Les cancers les plus longs à guérir

  • Cancer du rein : si 74% des hommes et 79% des femmes de moins de 45 ans atteignent la guérison statistique en 8-9 ans, ils ne seraient plus que 49% des hommes et 54% des femmes entre 65 et 74 ans à l’atteindre en un peu plus de 12 ans.
  • Une moindre proportion de sujets atteint la guérison statistique pour le cancer de la vessie (56% des hommes et 46% des femmes à 12 ans chez les moins de 45 ans et 37% des hommes et 40% des femmes en un peu plus de 12 ans chez les 65-74 ans).
  • Quel que soit l’âge, 80 à 88% des hommes souffrant de cancer de la prostate et 72 à 80% des femmes souffrant de cancer du sein atteignent la guérison statistique entre 10 et 12 ans.