Résection du foie : des symptômes initiaux sévères prédisent un report du traitement adjuvant

  • Lillemoe HA & al.
  • Ann Surg Oncol
  • 14 août 2019

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Des symptômes préopératoires sévères étaient associés à un délai plus long jusqu’à l’instauration d’un traitement adjuvant chez les patients faisant l’objet d’une résection du foie.

Pourquoi est-ce important ?

  • Traiter les symptômes préopératoires sévères pourrait accélérer la récupération et le retour à un traitement oncologique, ce qui pourrait potentiellement améliorer les résultats.

Protocole de l’étude

  • Une analyse rétrospective a été réalisée à partir de 107 patients consécutifs.
  • Financement : Instituts nationaux américains de la santé (National Institutes of Health, NIH) ; Centre de cancérologie MD Anderson (MD Anderson Cancer Center) ; Institut national américain du cancer (National Cancer Institute).

Principaux résultats

  • L’âge médian des patients était de 57 ans ; 48 % des patients étaient sarcopéniques.
  • 52 % des patients présentaient au moins 1 symptôme modéré, comme évalué à l’aide de l’inventaire des symptômes du Centre MD Anderson pour les symptômes gastro-intestinaux (MD Anderson Symptom Inventory, Gastro-Intestinal Version, MDASI-GI).
    • 21 % présentaient au moins 1 symptôme sévère.
  • Les patients ayant rapporté une charge symptomatique préopératoire sévère présentaient un délai médian jusqu’au traitement de 35 jours, contre 21 jours pour les patients sans charge sévère (P 
  • D’après l’analyse multivariée, le retard médian était de 7,5 jours (P = 0,002).
  • Les autres facteurs associés à un report du traitement comprennent les suivants : cancer du foie primitif, hépatectomie majeure prévue et résection multiviscérale prévue.
  • Le Score d’état général du Groupe coopératif d’experts en oncologie de la côte Est des États-Unis (Eastern Cooperative Oncology Group) avant la chirurgie n’était pas associé à un report du traitement.
  • Limites

    • Protocole rétrospectif et monocentrique.
    • Échantillon de petite taille.