Résection du cancer du poumon : la morbidité et la mortalité sont élevées chez les patients sous HD

  • Tomizawa K & al.
  • Surg Today
  • 31 janv. 2019

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les complications et la mortalité postopératoires étaient fréquentes chez les patients atteints d’un cancer du poumon sous hémodialyse (HD) chronique qui ont fait l’objet d’une résection pulmonaire, en particulier chez ceux atteints d’une pneumonie interstitielle (PI).

Pourquoi est-ce important ?

  • Chez les patients atteints d’une PI et sous HD, la chirurgie nécessite une évaluation soigneuse.

Protocole de l’étude

  • 21 patients sous HD atteints d’un cancer du poumon ont fait l’objet d’une résection.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • À 90 jours, des complications postopératoires ont été rapportées chez 14 patients (67 %).
  • Des complications mettant en jeu le pronostic vital sont survenues chez cinq patients, dont trois sont décédés.
  • Chez les patients présentant des complications mettant en jeu le pronostic vital, l’incidence d’un score de l’indice de comorbidité de Charlson (Charlson Comorbidity Index) supérieur à 4 points et d’une PI était plus élevée, comparativement aux patients sans complications mettant en jeu le pronostic vital (80 % contre 63 % [P = 0,048] ; et 60 % contre 6 % [P = 0,032], respectivement).
  • Les taux de mortalité étaient de 4 % et de 14 % à 30 et 90 jours, respectivement.
  • Les taux de SG réelle à 1, 2, 3, 4 et 5 ans étaient de 71 %, 52 %, 42 %, 34 % et 26 %, respectivement.

Limites

  • Étude rétrospective monocentrique.