Régression du diabète par la perte de poids seule

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

Il est possible de faire régresser le diabète de type 2 (DT2) par un programme intensif de gestion du poids, selon les résultats d’un essai randomisé, mené chez des adultes atteints de DT2 depuis six ans maximum, qui a été publié dans la revue The Lancet.

L’essai clinique sur la rémission du diabète (DiRECT) a inclus 298 patients issus de 49 cabinets de médecine qui ont été affectés de manière aléatoire pour recevoir un programme d’intervention ou pour faire l’objet des meilleures pratiques en matière de soins conformément aux directives (groupe témoin). L’intervention a consisté en un arrêt des médicaments antidiabétiques et antihypertenseurs, un changement total de l’alimentation (régime à base de formules liquides à raison de 825–853 kcal/jour pendant trois à cinq mois), une réintroduction progressive des aliments (deux à huit semaines) et un accompagnement structuré pour le maintien de la perte de poids à long terme.

À 12 mois, les auteurs ont enregistré une perte de 15 kg ou plus chez 24 % des participants dans le groupe d’intervention et chez aucun participant dans le groupe témoin. Une rémission du diabète a été obtenue chez 46 % des participants du groupe d’intervention et chez 4 % des participants du groupe témoin.

« Nos résultats suggèrent que les pertes de poids très importantes ciblées par la chirurgie bariatrique ne sont pas indispensables pour faire régresser les processus sous-jacents qui provoquent le diabète de type 2. Les objectifs de perte de poids qu’apporte ce programme sont réalisables par un grand nombre de personnes », a indiqué l’auteur de l’étude, le professeur Roy Taylor.