Réduire le risque de suicide chez les patients atteints de fibromyalgie


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les résultats d’une nouvelle étude suggèrent que les patients atteints de fibromyalgie (FM), dont l’engagement est régulier dans le cadre de leur prise en charge ambulatoire, sont moins susceptibles de faire une tentative de suicide que les patients dont l’engagement est moindre. 

L’étude cas-témoin s’est intéressée à des données à grande échelle recueillies à partir de dossiers médicaux électroniques (DME) de 1998 à 2017 qui ont inclus 8 879 personnes atteintes de FM pour lesquelles 34 tentatives de suicide étaient connues et 96 cas d’idées suicidaires étaient documentés. Les chercheurs se sont servis de l’apprentissage machine pour détecter le risque de suicide chez les patients. 

Ils ont découvert que les patients atteints de FM et sans idées suicidaires ont passé 3,5 fois plus de temps en suivi chaque année que ceux ayant des idées suicidaires documentées. Dans le même temps, ceux sans tentatives de suicide documentées ont passé plus de 40 fois plus de temps en face à face avec des professionnels de santé chaque année que ceux ayant des idées suicidaires documentées. 

« L’étude suggère une voie d’intervention possible », a déclaré l’auteur principal, le Dr Colin Walsh du Centre médical de l’Université Vanderbilt (Vanderbilt University) aux États-Unis. « Peut-être que nous pouvons mettre en relation ces personnes avec un professionnel des soins ambulatoires, ou avec des professionnels de santé, afin d’améliorer leurs soins et de réduire leur risque de suicide. Peut-être verrons-nous aussi des patients à risque établir des relations privilégiées avec leurs professionnels de santé qu’ils peuvent contacter en cas de crise. »

Les résultats ont été publiés dans la revue Arthritis Care & Research.