Recours important à la double mastectomie

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

Une nouvelle étude a révélé qu’une femme sur six atteinte d’un cancer du sein de stade précoce opte pour la double mastectomie. Un grand nombre de ces femmes ne présentent pourtant qu’un faible risque de développer un second cancer du sein.

Dans le cadre de l’étude, qui a été publiée dans la revue JAMA Surgery, les chercheurs ont enquêté auprès de 2 578 femmes de l’État de Géorgie et de Los Angeles ayant fait l’objet d’une chirurgie pour un cancer du sein de stade précoce affectant un seul sein. Dans l’ensemble, 44 % d’entre elles ont déclaré envisager une double mastectomie.

Parmi les patientes ayant pensé à cette option, seules 38 % savaient que la double mastectomie n’améliore pas la survie pour l’ensemble des femmes atteintes d’un cancer du sein. La quasi-totalité des patientes ont déclaré que ce choix était principalement motivé par la volonté d’avoir « l’esprit tranquille ».

Les taux étaient plus élevés chez les femmes signalant n’avoir reçu aucune recommandation de la part de leur chirurgien, une femme sur cinq optant pour l’intervention chirurgicale même si leur risque de mutation génétique se situait dans la moyenne.

Lorsque les chirurgiens s’opposaient vivement à la mastectomie controlatérale prophylactique, la plupart des femmes tenaient compte de ce conseil : seules 2 % des femmes s’étant fait déconseiller l’intervention ont opté malgré tout pour ce choix.

À la suite des résultats, les auteurs ont appelé à une meilleure formation en communication pour les médecins afin de les aider à mener plus efficacement des conversations délicates au sujet de la double mastectomie.