Reconstruction mammaire : aucun consensus n’a été atteint concernant le type et le moment de la reconstruction après une radiothérapie post-mastectomie

  • Nava MB & al.
  • Br J Surg
  • 18 juil. 2019

  • Oncology guidelines update
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un panel international d’experts pluridisciplinaires n’a pas pu parvenir à consensus sur le choix optimal du type de reconstruction mammaire et du moment de la reconstruction mammaire, par rapport à la radiothérapie post-mastectomie (RTPM), en raison de l’absence de données probantes de haute qualité.

Pourquoi est-ce important ?

  • Le taux de reconstruction mammaire est en augmentation dans le monde entier, en particulier chez les femmes plus jeunes, pour qui une RTPM est recommandée chez jusqu’à 50 % d’entre elles.

Protocole de l’étude

  • Une revue des bases de données Medline, EMBASE et CENTRAL (n = 1 522 études), suivie d’un processus de consensus, a été réalisée lors de l’édition 2017 du Symposium international sur la chirurgie mammaire oncoplastique (International Oncoplastic Breast Surgery Symposium).
  • Le panel d’experts comprenait 19 leaders d’opinion ayant une expertise en oncologie chirurgicale du sein, en chirurgie reconstructrice du sein, en radio-oncologie mammaire et en imagerie mammaire.
  • Les experts ont produit 22 énoncés, chacun ayant le plus haut niveau de données probantes (Level of Evidence, LoE), d’après les critères d’Oxford (du niveau I, le niveau le plus élevé, au niveau V, pour les données probantes les plus faibles).
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Aucune donnée probante de niveau I n’a été donnée pour les 22 énoncés.
  • Un consensus a été atteint pour 41 % des énoncés.
  • Aucun consensus n’a été atteint concernant le choix optimal du type et du moment de la reconstruction mammaire après une RTPM.
  • Un consensus a été atteint pour établir que la reconstruction mammaire autologue immédiate permet d’obtenir des résultats similaires à la reconstruction tissulaire autologue retardée (données probantes de niveau III).
  • Un consensus a été atteint pour informer les patientes du risque accru de complications esthétiques et d’autres complications, dans le cas d’une reconstruction réalisée autour du moment de la RT ou de la RTPM.

Limites

  • Absence de données probantes de niveau I.