Recommandations vaccinales pour les voyageurs : quelles nouveautés ?


  • Fanny Le Brun
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

A retenir :

  • La mise à jour 2019 des recommandations sanitaires pour les voyageurs vient d’être publiée
  • Quelques nouveautés et mises à jour concernent les maladies à prévention vaccinale, notamment la dengue, l’encéphalite japonaise, la fièvre typhoïde, les infections invasives à méningocoques, la rage, la rougeole…

 

La mise à jour 2019 des recommandations sanitaires pour les voyageurs vient d’être publiée. Parmi les maladies à prévention vaccinale, certaines sont devenues de véritables défis auxquels sont confrontés les médecins en charge de conseiller les voyageurs. Par exemple :

  • La rougeole : elle explose partout dans le monde et la France fait figure de mauvais élève en raison de la faiblesse de sa couverture vaccinale et du risque qu’elle représente pour d’autres pays plus vertueux en termes de santé publique.
  • L’encéphalite japonaise : la vaccination contre cette affection est de plus en plus demandée, notamment par les étudiants qui effectuent des stages de longue durée et par les cadres de l’industrie qui s’expatrient en Inde ou dans les pays du Sud-Est Asiatique.
  • La fièvre jaune : on craint le développement d’une troisième vague au Brésil.
  • La rage : la vaccination contre cette maladie fait l’objet d’une forte demande par les touristes qui fréquentent les parcs animaliers où circulent librement des singes et par les voyageurs de longue durée (étudiants en stage, cadres expatriés) qui sont de plus en plus demandeurs de l’application du schéma vaccinal accéléré en pré-exposition (hors AMM en France).
  • La dengue : la forte saison de mousson en Asie a contribué à une véritable explosion des cas, y compris dans des zones hautement touristiques.

Ces défis ont été pris en compte dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de 2019 consacré aux recommandations sanitaires pour les voyageurs, dans lequel on observe plusieurs nouveautés :

  • Dengue : un premier vaccin, Dengvaxia®, dispose d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) depuis décembre 2018. Ses conditions d’utilisation sont précisées dans ces nouvelles recommandations : faute de données de tolérance et d'efficacité chez les sujets vivant dans des zones non endémiques et devant se rendre dans des zones d’endémie, cette vaccination n'est pas recommandée chez les voyageurs.
  • Encéphalite japonaise : il est précisé dans ces nouvelles recommandations que pour les personnes vaccinées antérieurement avec un schéma complet par Jevax® et à nouveau en situation d’exposition au virus, 1 dose de rappel par Ixiaro® est suffisante pour les adultes (recommandation hors AMM).
  • Encéphalite à tiques : la liste des pays à risque dans le monde et une carte illustrant la répartition des cas confirmés en Europe ont été ajoutées.
  • Fièvre jaune : la liste des obligations et recommandations par pays (notamment en fonction de l’âge) a été mise à jour.
  • Fièvre typhoïde : le vaccin Typherix® n’est plus commercialisé en France et a donc été supprimé des recommandations. La vaccination doit donc être faite avec le vaccin typhoïdique Typhim Vi® ou avec l’association vaccinale combinée typhoïde-hépatite A (Tyavax®).
  • Grippe : seule l’utilisation des vaccins tétravalents est présentée.
  • Infections invasives à méningocoques : la vaccination avec un vaccin méningocoque tétravalent conjugué A, C, Y, W est obligatoire pour l’obtention des visas pour les pèlerinages à La Mecque. Elle doit être attestée par un certificat international de vaccination sur lequel doit être collée l’étiquette du vaccin indiquant son nom et le numéro de lot. La durée de validité administrative de cette vaccination a été augmentée de 3 à 5 ans à condition d’indiquer sur le certificat qu’il s’agit bien du vaccin conjugué. En l’absence de cette indication, sa validité reste de 3 ans.
  • Poliomyélite : certains pays exigent une vaccination ou l’administration de rappel à l’entrée sur leur territoire. Il est donc nécessaire de se renseigner avant de partir.
  • Rage : un schéma vaccinal accéléré à deux doses en pré-exposition a été recommandé par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) en 2018, quel que soit l’âge. Il est indiqué dans les nouvelles recommandations pour les voyageurs mais comme il ne correspond pas à l’AMM des vaccins disponibles, il n’est pas recommandé en France.
  • Rougeole : dans un contexte de voyage en pays d’endémie, il est recommandé que les personnes nées avant 1980 non protégées contre la rougeole reçoivent 2 doses (et non plus une seule) de vaccin ROR.
  • Tuberculose : la liste des pays à forte incidence a été mise à jour et le changement de vaccin a été précisé. En effet, le vaccin BCG Biomed Lublin® n’est plus disponible depuis mars 2019 : les vaccinations doivent désormais se faire avec le vaccin BCG AJ Vaccines (identique à l’ex vaccin BCG SSI) disponible depuis décembre 2018 et dont le schéma vaccinal est précisé.