Recommandations sur la biopsie du ganglion lymphatique sentinelle dans le cadre du carcinome épidermoïde buccal


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les nouvelles recommandations chirurgicales de consensus ont été publiées pour la biopsie du ganglion lymphatique sentinelle (BGLS) dans le cadre du carcinome épidermoïde de la cavité buccale (CECB) sans atteinte ganglionnaire sur le plan clinique.

Le document est le résultat du huitième symposium international sur la BGLS dans le cadre du cancer de la tête et du cou, qui s’est déroulé à Londres en 2018. Il fournit une approche pragmatique mise à jour pour la BGLS sur la base des données probantes actuelles et des avis d’experts.

Au total, 17 recommandations ont été formulées. Les principales recommandations comprennent les suivantes :

  • La BGLS peut être proposée aux patients ayant auparavant reçu un traitement pour le cou.
  • La profondeur de l’invasion ne doit pas être utilisée de manière isolée pour choisir la dissection élective du cou plutôt que la BGLS.
  • Un traceur optique par vert d’indocyanine est recommandé comme un complément au radiotraceur dans le cadre du CECB au niveau du plancher buccal.
  • L’emplacement de l’incision pour la BGLS doit favoriser le prélèvement du ganglion, par rapport à la facilitation de la dissection du cou.
  • Il convient d’explorer les ganglions lymphatiques de niveau I pour déterminer s’il existe un risque d’effet de rémanence.
  • Les ganglions lymphatiques sont considérés comme des ganglions lymphatiques sentinelles lorsque leur comptage gamma correspond à au moins 10 fois celui de la radioactivité ambiante et à 10 % de celui du ganglion le plus radioactif excisé.
  • Il convient d’étudier les nouvelles indications et avancées technologiques avec la BGLS.