Rappel de certaines spécialités à base de valsartan : comment informer les patients ?


  • Fanny Le Brun
  • Actualités des médicaments
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Suite à la découverte d’une impureté, la N-nitrosodiméthylamine (NDMA), dans certaines spécialités à base de valsartan, un rappel des lots des spécialités impactées a été mis en place.

Il n’existe pas de risque aigu pour le patient lié à ce défaut de qualité (la NDMA est classée comme probablement cancérogène chez l’homme). En revanche, le risque d’arrêt brutal du traitement est réel (poussées hypertensives, décompensations cardiaques, accidents neurologiques). Il est donc important que les patients soient bien informés car ils ne doivent en aucun cas arrêter d’eux-mêmes leur traitement. C’est pourquoi l’ANSM a mis en place un numéro vert (0 800 97 14 03) pour répondre aux interrogations des patients ou de leur entourage. Ce numéro est accessible gratuitement du lundi au vendredi de 9h à 19h.

Un document d’information destiné aux patients est également disponible sur le site de l’ANSM et sera bientôt disponible en pharmacies.

Une affiche est également disponible pour les pharmacies.

L’ensemble des informations, dont les listes des médicaments concernés ou non par le défaut de qualité, est disponible sur le site de l’ANSM.

En cas de doute, les patients doivent se rapprocher de leur pharmacien ou de leur médecin qui ont été informés des mesures à mettre en œuvre.