Radiothérapie pour le cancer du poumon pendant la pandémie de COVID-19

  • Radiother Oncol

  • Oncology guidelines update
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Des recommandations relatives au fractionnement et à la pratique de la radiothérapie pour le cancer du poumon pendant la pandémie de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) sont disponibles.
  • La Société européenne de radiothérapie et d’oncologie (European SocieTy for Radiotherapy and Oncology) et la Société américaine de radio-oncologie (American Society for Radiation Oncology) ont publié ces recommandations dans une note d’orientation consensuelle.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les patients atteints d’un cancer présentent un risque élevé de contracter une forme grave du COVID-19, et les stratégies de limitation de la pandémie ont créé une tension au niveau des ressources de radiothérapie.

Protocole consensuel

  • 32 experts internationaux sur la radiothérapie pour le cancer du poumon ont réalisé 3 tours de la méthode de Delphi afin d’établir un consensus concernant les cas de cancer du poumon de routine dans le contexte de 2 scénarios différents :
    • Un scénario de pandémie précoce, dans lequel les ressources de radiothérapie restent suffisamment disponibles.
    • Un scénario pandémique ultérieur, dans lequel une pénurie sévère de ressources de radiothérapie pourrait nécessiter un triage des patients.

Recommandations principales

  • Scénario de pandémie précoce :
    • Retarder la radiothérapie chez les patients positifs au COVID-19.
    • Chez les patients négatifs au COVID-19, il n’est pas recommandé de retarder l’instauration du traitement et d’instaurer un hypofractionnement au-delà du fractionnement habituel chez la plupart des patients, sauf si le traitement implique une radiothérapie seule ou une radiochimiothérapie séquentielle.
    • Si la chirurgie n’est pas disponible pour les patients opérables, une radiothérapie stéréotaxique du corps est recommandée.
  • Scénario de pandémie sévère :
    • En cas de triage des patients, les facteurs potentiels à prendre en compte comprennent le potentiel de guérison, le bénéfice relatif de la radiothérapie, l’espérance de vie et l’indice de performance.